Finalités et fonctionnement de l'AMAP...

Publié le par AMAP Autrans Méaudre

Un débat s'est engagé par échange de mails, vous pouvez le poursuivre sur le blog si vous le désirez !

Quelques questions posées par des adhérents :
- Quels sont les relations entre l'AMAP et l'APAP (Association pour la Promotion des Agriculteurs du Parc du Vercors), ou plus largement faut-il ne distribuer que du local ou non ?
- Ne distribuer que du bio ou accepter des producteurs qui s'en approchent ?
- Quels produits distribuer, quellle diversité, où s'arrêter ?
- Bilan carbone : combien de kms en voiture font les 60 AMAPIENS chaque semaine pour venir chercher leur sac + idem pour les producteurs à multiplier par 52 semaines ?
- Le lien social existe t'il ?
- Y-a t'il un impact positif sur les 2 villages ?
- ...

Publié dans Organisation

Commenter cet article

AMAP Autrans Méaudre 01/04/2009 15:33

Bio ou pas bio ?
Je ne pense pas qu'il faille se limiter au label AB : certains producteurs sont en cours de conversion, d'autres ont des pratiques encore + poussées et "propres" que le label AB (notre producteur de volaille), et certains produits AB ne sont pas vraiment dans l'éthique des AMAP (production lointaine...). Bref il faut voir au cas par cas...
Cf le point de vue de l'Alliance sur le sujet : http://www.alliancepec-isere.org/article25.html et le point sur les labels ici : http://initiatives-vercors.fr/Produits-bio-Labels-quelques

Local ou non local ?
Qu'est ce que le local : la commune, le canton, le département, le pays ? Sur tous les produits que nous distribuons je crois que nous faisons au plus proche...
Se resteindre au plateau du Vercors c'était une règle que s'était fixée l'AMAP de Villard, ils en reviennent aujourd'hui car ils aimeraient bien des légumes...
Bref s'il ne faut pas des produits venant de très loin (ça ne répond pas aux critères des AMAP) j'avais personnellement plutôt l'approche inverse : si des produits se trouvent facilement sur place et qu'on peut aller se servir directement chez le producteur alors il est alors inutile d'organiser une distribution dans la cadre de l'AMAP...
Ceci dit il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis et si les distributions encouragent le plus grand nombre à consommer ces produits locaux et ce sans multiplier les déplacements c'est bien aussi... Et puis ça va aussi dans le sens de l'APAP, encore faut-il que les produits ne soient pas du local conventionnel et plein de pesticides !

Bilan carbone ?
Pour le bilan carbone je ne pense pas qu'on soit mauvais : des amapiens se regroupent pour aller chercher les paniers, d'autres le font sur leur trajet travail-domicile,... Et le petit camion de Cédric et Jérôme bien rempli est mieux qu'un 38 tonnes qui fournit Intermarché ou autres puisqu'en production de légumes il n'y a rien de local... Sachant qu'il est question d'ouvrir une AMAP à Lans, Engins et peut-être Villard, Cédric et Jérome monteraient donc non pas pour 60 mais pour 200 paniers ! Et puis ils ne viennent pas de si loin que ça...

Impact positif sur les villages et lien social ?
S'il peut y avoir un impact concurrentiel sur les commerces locaux ne faut-il pas raisonner de manière plus globale ? Les AMAP sont faites pour encourager une agriculture paysanne non conventionnelle. Aujourd'hui les subventions sont du côté de l'agriculture conventionnelle gràce aux lobbies des producteurs d'engrais chimiques ou pesticides... Malgré ça des agriculteurs commencent à se mettre au BIO parce que ça marche et grâce au soutien des AMAP, il faut encourager ce mouvement ! Cédric et Jérome se seraient-ils mis au BIO s'il n'y avait pas les AMAP ?
L'AMAP peut aussi avoir un impact pour encourager à consommer autrement. J'espère que les adhérents ne sont pas à l'AMAP uniquement pour bénéficier à côté de chez eux de bons produits mais avant tout par conviction et en accord avec les principes d'une AMAP : "favoriser l’agriculture de proximité pour retisser les liens entre agriculteurs et consommateurs, supprimer les intermédiaires financiers et, à plus large échelle, soutenir une agriculture éthique et responsable, respectueuse de l’environnement" (http://miramap.org/articles.php?pg=art4).
Concernant le lien social l'AMAP a permis à des individus de se retrouver sur ces valeurs communes, certains se sont retrouvés autour du collectif "manger mieux en Vercors" et la diffusion du film "nos enfants nous accuseront" (que je recommande à tous !), autour du débat sur le changement de cantine à Autrans... Même si tous les adhérents de l'AMAP ne se sentent pas impliqués au même niveau (certains sont sans doute plus 'consommateurs" que d'autres), un lien social existe et peut encore se développer, nous n'avons qu'un an d'existence...

Quels produits ? Quelle taille pour l'AMAP ?
Démocratiser l'accès aux produits bio et à l'éthique d'une AMAP c'est super encore faut-il pouvoir organiser les distributions ! Il faut de la place, des bénévoles qui préparent les commandes...
C'est bien de pouvoir proposer d'autres produits que les légumes mais la liste des bénéficiaires doit rester celle des signataires du contrat de légumes sinon les distributions vont devenir lourde, ingérables et pouvant poser des problèmes de voisinage... Et sans plus aucune convivialité ni lien social.
Pour l'instant je trouve que l'on a trouvé un bon équilibre : 60 adhérents sur un lieu c'est un bon chiffre à ne pas dépasser, avec des produits occasionnels introuvables sur les 4 montagnes (volailles, poissons, bientôt fruits ?) + pain et fromages de chèvres faciles à distribuer.
Je ne suis pas trop pour élargir davantage mais rien n'empèche les personnes qui ont ponctuellement des produits à vendre d'utiliser la liste des adhérents pour le faire dans un autre cadre. Et rien n'empèche non plus certains adhérents de commander pour des amis et de s'arranger avec eux pour receptionner les produits...
Une solution pour démocratiser l'accès au bio c'est d'autres points de distributions (à Méaudre prochainement), la création d'autres AMAP (c'est en cours sur Engins, Lans et Villard), mais localement il faut veiller à garder une taille humaine et conviviale !

Paul